Ombres et lumières

24 octobre 2006

Mi ange, mi démon

pape

http://www.rtbf.be/stellent/groups/jsp/documents/imagephototheque/040853.jpg

Fin 2004

… Pluto est installé dans son studio depuis Octobre, il a fait connaissance de Simplette en Novembre. Dans son quartier, il croise beaucoup de SDF avec qui il entre en discussion. Son fils Raboliot, de son côté, sans qu’il lui dise quoi que ce soit, en fait tout autant. C’est en discutant ainsi qu’il voit que la réalité renvoyée par ces femmes et ces hommes n’est pas « juste » : ne faisant pas l’effort de mieux connaître ces individus, nous n’en voyons que le reflet renvoyé par les institutions officielles, principalement les médias, images globalisatrices, alors qu’autant d’individus existent que de « cas ». Tous ces gens du trottoir lui ont paru « normaux », dans toute leur humanité, avec leurs qualités et leurs défauts.

            … Aujourd’hui, il a perdu de vue la plupart d’entre eux, triste de n’avoir plus de nouvelles, comme ce jeune de formation « design » informatique, avec le problème du logement ce qui l’empêchait de trouver un emploi. Ou Gégé, ancien expert comptable dans les quartiers chics de Paris, quartier « Opéra » et tombé du jour au lendemain suite à un divorce malheureux. Gégé, un breton, de Brest, qu’il croise régulièrement à l’entrée du Champion de la rue Friant. Il y a aussi «« Kirk » un irlandais baroudeur, mi irlandais, mi français. Et encore les deux jeunes, lui ayant inspiré un petit poème, et qui ont émigré vers le Sud du côté de Marseille. Il ne sait ce que ces deux jeunes, Vanessa et Sébastien,  sont devenus, ils étaient courageux, portés par leur Amour l’un envers l’autre. Il leur souhaite de bien se porter.

            Et il y a eu « Alexandre ». Double facette. Un être cassé par la vie, victime d’un pédophile dans sa jeunesse, abusé par la méchanceté des autres, ayant ainsi perdu son chien, seul compagnon … Mais pourtant … Quelque chose de bizarre en lui. Pluto lui prend de temps en temps un café qu’il boit devant le café tabac d’Orléans, à l’angle du Général Leclerc et de la rue Ducouédic. Il ressent son côté dépressif, et se demande si Simplette ne pourrait pas faire quelque chose pour lui. A l’époque, tout ce que représente Simplette est nouveau et merveilleux. Pluto pense qu’elle peut intervenir, agir sur sa dépression, surtout qu’Alexandre est partant. Trop même. Aujourd’hui, il n’agirait plus de cette manière, mais Pluto est encore novice dans le monde nouveau qu’il découvre et ne se méfie pas assez. Un rendez-vous est donc pris où Simplette doit voir Alexandre. Raboliot est là aussi. Heureusement, Simplette ne donnera pas beaucoup d’explications et restera vague quant aux techniques qu’elle utilise. Bien lui a pris ...

… Peu de temps après, Pluto revoit Alexandre, lui offrant à nouveau un café à la maison. Et Alexandre se laisse aller, dérivant vite sur sa rancune, sa haine du pape. Son obsession sur la « pédophilie » du pape paraît exagérée, mais Pluto ne connaît pas bien l’histoire. Tout à ces explications, un sentiment gênant se produit, l’éclairage devant y être pour quelque chose : Pluto a l’impression de voir le diable en face de lui ! Ce n’est qu’une impression fugitive, mais assez intense pour l’imprégner. Bien sûr, il va relativiser ensuite, se disant que c’est encore un tour de son imagination …

Et pourtant … Raboliot et Simplette avaient senti un danger avec Alexandre. Ils ne pouvaient y mettre leur confiance entière. Bien leur en a pris : peu de temps plus tard, Pluto apprend que c’est un « indic ». Une double face, donc. Du blanc et du noir, mi ange, mi démon …

Pluto aura un dernier contact avec lui, via un portable qu’il lui a donné et qu’il n’utilise pas. Mais toujours à sa disposition. Le suspectant d’être un indic, il bloquera la ligne, après une dernière conversation. Trop dangereux.

« - Tiens. Et tu ne connais pas un certain Alexandre ?

- Ah ! Alexandre … Il faut s’en méfier.

- Pourquoi ?

- C’est un indic … » 

« Pedronno », déménageur et breton (voir « Un déménageur ») lui confirme définitivement cette réalité quelques mois plus tard…

( Vanessa et Sébastien : voir http://lesgencidences.canalblog.com/archives/2006/09/22/2735430.html in http://lesgencidences.canalblog.com )

Posté par Pluto à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]